Gagner en productivité et se libérer du temps pour réaliser ses ambitions personnelles

Gagner en productivité et se libérer du temps pour réaliser ses ambitions personnelles

Libérer du temps pour agir sur ses projets engendre un sentiment d’efficacité au travail et source de bien-être. Il est donc nécessaire de s’approprier deux principes de base de gestion du temps :

-Apprendre à se fixer des limites 

– Et choisir l’essentiel

Associé à ces règles, maintenir un niveau de concentration, de motivation et d’énergie suffisant sont incontournables pour le dirigeant, mais également pour toute personne en quête de performance au travail.

#Apprendre à se fixer des limites pour se libérer du temps

 Pour se fixer des limites et se libérer du temps, la première étape est d’apprendre à dire « non ». Car savoir dire « non » à l’autre c’est oser dire « oui » à soi-même, ce qui aide à faire la différence entre vos urgences et celles des autres.

Ensuite, déterminez une deadline pour réaliser une tâche ou atteindre un objectif. C’est ainsi se donner un cadre pour ne pas partir dans tous les sens.

 Enfin, focalisez-vous sur un projet unique et mobilisez votre énergie et le temps limité à des activités qui ont un impact sur le long terme.

Je me suis approprié ce processus en limitant les interruptions extérieures quand je travaille sur un projet. Plus de notifications de messages, le portable éteint. J’avoue que ces petits changements d’habitudes au quotidien m’apportent un grand confort mental.

#Choisir l’essentiel pour libérer du temps

Pour trouver du temps, il est important de clarifier vos valeurs et objectifs. Ce sont eux qui serviront de fil conducteur aux tâches à fort impact.

 D’une manière générale, les tâches prioritaires répondent aux caractéristiques suivantes :

  • Elles apportent une reconnaissance durable
  • Opère un changement important dans votre vie en général
  • Sont source de croissance financière sur le long terme
  • Contribuent à la société

Quotidiennement pour hiérarchiser vos tâches, demandez-vous :

  • Quel impact cette action aura-t-elle au-delà du mois ou de l’année ?
  • En quoi cela va-t-il changer votre carrière, votre vie privée ?
  • En quoi cela peut-il faire avancer l’un de vos objectifs à court, moyen, long terme ?
  • À quel point cet objectif est-il important ?

 Me questionner ainsi est ce que j’ai trouvé de mieux pour hiérarchiser mes tâches et ne pas me perdre dans les urgences qui pointent leur nez tous les jours.

 Ensuite, débutez vos journées par des actions qui vous rapprochent de vos objectifs. Ceux que vous souhaitez atteindre dans l’année. Puis un petit peu, chaque jour faites-les progresser.

#Concentrez-vous sur un objectif unique pour optimiser votre temps

La première chose est que vous et moi ne sommes pas constitué pour faire 36 choses en même temps. S’essayer engendre à terme perte de temps, stress, erreurs et le must la folie. A contrario, effectuer une tâche l’une après l’autre préserve votre santé mentale et améliore l’efficacité.

méditation-favorise-concentrationFocalisez-vous sur votre respiration pendant quelques secondes, plusieurs fois dans la journée.

 Pour commencer, fixez-vous un délai précis pour réaliser la tâche. Si une urgence pointe son nez, notez à quel stade vous en êtes. Regroupez tous les documents du dosssier sous un seul et même endroit afin de retrouver rapidement ou vous en étiez arrêté.

 S’accorder des pauses entre deux projets, pour respirer s’étirer et pratiquer quelques mouvements permettent de garder les idées claires

 Sans oublier l’indulgence avec vous-même afin de persévérer dans vos efforts mêmes s’il y a des jours où c’est plus facile que d’autre.

 Pratiquez et pratiquez encore. Seul un entrainement régulier aide à optimiser votre temps en retrouvant la concentration.

#Garder intacte votre motivation pour épargner du temps pour votre projet

La motivation n’est pas constante. Comme une vague, elle monte et descend. Le comprendre permet de continuer sans elle.


Resté motivé sur un projet ambitieux quand on est dirigeant relève du défi. motivation-epergner-tempsHappé par les urgences quotidiennes, le temps à réserver aux réunions stratégiques est souvent remis à plus tard. Alors que justement ce sont ces rendez-vous qui sont importants pour développer votre entreprise.

Je conçois dans ce cas qu’il est difficile de faire cavalier seul. Une des solutions consiste à vous faire aider en faisant appel à un coach. Il est aussi possible de créer votre propre réseau de soutien dans le monde réel ou en ligne. Mais pour aller plus vite sans perdre de temps le premier choix est par expérience le meilleur.

 Ensuite, visualiser vos objectifs en y associant sensations, goûts, odeurs, voix, lieu, créeront dans votre cerveau des connexions favorisant l’action. Pour que ça fonctionne, cet exercice doit faire partie de votre routine quotidienne.

 Créez des habitudes qui durent, gardez la motivation sur le long terme sont des stratégies infaillibles pour libérer du temps. Un autre principe essentiel consiste à « SIMPLIFIER ».

#Simplifiez la gestion de vos obligations et de votre temps

Réduire vos obligations dès aujourd’hui pour libérer du temps pour vos ambitions personnelles et projets n’est pas chose facile. Ce changement nécessite d’apprendre à dire non, ce qui pour certains relèvent de l’impossible. Mais au vu de la sérénité que cela apporte à votre vie d’entrepreneur, cela en vaut vraiment la peine.

 Pour y parvenir, la première chose réside dans le fait de dresser la liste de toutes vos obligations. Ensuite, analysez chaque point et demandez-vous s’ils sont en accord avec vos priorités et valeurs. Cela affectera-t-il votre vie si vous les abandonnez ? Vous rapprochent-ils de vos objectifs ?

 Souplesse et simplicité sont de rigueur pour simplifier la gestion de votre temps.

Pas d’emploi du temps, déterminez juste vos priorités de la semaine et notez-les.

 De manière pratique chaque jour, écrivez vos 3 tâches prioritaires dans un premier temps. Sur une autre liste, regroupez vos autres obligations à accomplir d’un bloc plus tard dans la journée. C’est cette liste et non votre agenda qui doit dicter vos actions du jour.

 Ensuite, focalisez votre concentration sur chacune d’elle et ne relevez la tête de votre ouvrage qu’une fois l’avoir terminée.

#Ralentir, pratiquer un sport et une alimentation appropriée le trio gagnant d’une énergie au top

laughing Apprendre à ralentir permet de se libérer pour être heureux

Notre corps et notre esprit sont créés pour vivre à un rythme plus lent que celui imposé au quotidien. Apprenez à vivre plus lentement et vous serez plus heureux, efficace et productif.

 Concrètement pour y arriver les principes consistant à choisir l’essentiel et se fixer des limites s’appliquent également au fait de :

 Travailler plus lentement dans un endroit calme et bien rangé.

 Manger plus lentement favorise la perte de poids et une meilleure digestion. Le fait de cuisiner vous-même et prendre le temps de l’apprécier pleinement

laughing Pratiquer un sport et s’alimenter en fonction des besoins de votre corps

Ça, tout le monde le sait. Sauf que passer à la pratique et maintenir sur la durée ses bonnes résolutions est une autre paire de manches.

Le plus difficile est de trouver le programme qui vous correspond, car ce qui fonctionne pour l’un n’aura pas les mêmes effets pour vous. Comme nous ne sommes pas faits en série, ce sera donc du sur-mesure.

 Commencez petit même si vous avez la capacité d’en faire plus, de manière à ce que cela devienne un automatisme bien ancré dans votre quotidien.

 Le deuxième mois, opérez un à un les changements nécessaires à votre hygiène alimentaire sans pour autant relâcher vos efforts du premier mois

 Chacun des mois suivants, fixez-vous des objectifs à court terme pour progresser régulièrement. Et surtout, n’oubliez pas de vous récompenser chaque mois de vos progrès.

 Simplifiez donc vos obligations et votre temps. Apprenez à ralentir au travail et au moment des repas.

La pratique d’une activité physique régulière et une alimentation sur mesure sont autant de méthode de gestion, du temps, qui expérimenté à votre sauce est source d’une énergie renouvelée au profit de votre projet d’épargne du temps.

 Vous souhaitez découvrir d’autres articles sur le sujet, c’est par ici

Poursuivez votre lecture sur la gestion du temps

Quand la peur de l’entrepreneur est un booster de performance

Quand la peur de l’entrepreneur est un booster de performance

Sais-tu que 31% des entrepreneurs français n’acceptent pas l’échec, contre, 18% en allemagne et 49% en italie ?

Peur d’échouer, de ne pas être à la hauteur, de décevoir, de ne pas être aimé. 

 La peur de l’entrepreneur peut constituer un booster de performance ou une puissante ennemie à ton développement. Je te propose dans la suite de l’article une grille de lecture pour faire le choix de ta posture.

citation peur indécision doute entrepreneur

La peur de l’entrepreneur : 2 habitudes pour en faire ta meilleure alliée

Cette émotion devient ta meilleure alliée quand tu la prends pour ce qu’elle est c’est-à-dire une sensation humaine normale et légitime qui te pousse à porter attention à ce qui t’entoure.

Deux habitudes peuvent contribuer à ce changement favorable à ta performance, tenir un journal de bord et retrouver le plaisir de la respiration.

Tenir un journal de bord pour rester concentré sur tes projets

journal-de-bord-accueillir-peur
Quand tu es en phase de création d’entreprise, il y a des hauts et des bas et je suis heureuse de t’apprendre que cela ne change pas une fois cette étape passée. 

Il y a des moments où l’on y croit dur comme fer et d’autres où l’on pense qu’on n’y arrivera jamais. 

Corinne Pichard qui dirige le cabinet de conseil en ingénierie sociale SSIRCA  recommande :

« Tenez un journal de bord et écrivez-y quand ça va bien les raisons d’y croire et d’espérer, et relisez-le quand tout va mal »

Cette suggestion est renforcée par Grant Cardone, aujourd’hui fondateur de 5 entreprises, multimillionnaire, auteur de best-sellers, qui n’a pas eu des débuts faciles.

Dans son livre, Quand obsession rime avec passion, il suggère de tenir quotidiennement un journal afin de se reconnecter à son corps, et à ce qu’il voulait vraiment. Il dit :

« Matin et soir et chaque fois qu’il avait le cafard ou se sentait perdu. Il mettait par écrit ses buts. »

Son intention en le faisant était de ne pas oublier ce qu’il souhaitait créer dans sa vie. Puis après avoir consigné ses buts, il se mettait en action,  nouait des relations, apprenait, et restait à l’affût des opportunités.

Est-ce que cette idée est tenable pour toi ? Cinq minutes chaque jour, puis 10, ensuite 30 prises chaque jour pour interroger ta météo intérieure et rester focus sur ce que tu veux vraiment.

Simple, gratuit et sans contre-indication, la respiration permet de réguler l’anxiété

plaisir-respiration

La respiration ou cohérence cardiaque permet une relaxation immédiate, une baisse de l’anxiété et une meilleure régulation des émotions.

La méthode se résume par le « 3-6-5 » soit 3 fois par jour, 6 respirations par minute, pendant 5 minutes. Elle peut se pratiquer assis ou debout, mais pas couché. Avec de l’entraînement tu peux la pratiquer en marchant, et profiter ainsi de tous les moments perdus. Dans les transports, les salles d’attente ou en allant à une réunion.

 La cohérence cardiaque est un outil simple, gratuit, sans contre-indication et à la portée de tous. 

Ennemie à ton développement, la frousse à l’origine de comportements inadaptés

Le piège de l’affolement est qu’il engendre des comportements inadaptés. Elle va par exemple créer une telle insécurité intérieure, que face à la concurrence tu peux baisser tes prix pour ne pas manquer de clients. Je te laisse imaginer les conséquences engendrées par cette situation génèrent. Comme un appauvrissement de la trésorerie de l’entreprise et une incapacité à se payer et à payer ses charges.

 Je te le dis parce qu’il m’est souvent arrivé d’accompagner des entrepreneurs qui fixaient leur prix par rapport à la concurrence et non par rapport à leurs charges réelles.

 La deuxième attitude dangereuse également consiste à adopter une communication qui n’est en rien le véritable reflet de ton talent et de ton expertise. Le manque de confiance en tes capacités ainsi que l’information massive des réseaux sociaux font que tu te compares à la concurrence et non à ce que tu souhaites vraiment.

Tenir un journal de bord pour commencer à gérer ta peur

Devenir leader de ton business nécessite donc de prendre conscience de l’action de tes émotions dans tes décisions managériales.

La peur est la principale à traiter énergiquement, car ennemie de l’intuition. Tenir un journal de bord est une puissante force créatrice d’idées pour créer et développer ton business.

Si tu veux en savoir plus sur la manière de t’y prendre pour commencer, cet article sur la rédaction d’une stratégie d’une petite entreprise peut te guider.

Entrepreneurs, identifiez les causes de procrastination pour booster vos projets

Entrepreneurs, identifiez les causes de procrastination pour booster vos projets

Identifier les causes de la procrastination, quel est l’enjeu ? Remettre à demain les actions qui te permettent de travailler “sur” et non “dans” ton entreprise. Que je te comprends. Il est bien plus facile de rester en terrain connu.

Technicien de ton métier avant tout, les tâches liées à la stratégie et à la gestion de ta petite entreprise sont souvent relayées à demain. Cependant  “changer” de posture est un facteur clé pour développer ton activité et t’épanouir dans tes fonctions. 

Plus facile à dire qu’à faire, me diras-tu, quand tu es le pompier de service et sur tous les fronts au quotidien.

Alors, comment faire pour arrêter d’ignorer les tâches désagréables, mais importantes au profit de celles plus faciles, mais moindre ? Je te rassure loin d’être une fatalité des solutions existent , alors je te laisse découvrir la suite.

 

Étape 1 : Identifier les causes de la procrastination

 

J’ai identifié les trois principales. Toutefois, la tendance à remettre au lendemain peut revêtir plusieurs formes comme je l’explique dans un précédent article.

  1. Le manque d’organisation
  2. Le perfectionnisme qui se manifeste souvent, par le fait d’éviter de faire une tâche pour laquelle tu as  l’impression de ne pas avoir les compétences, plutôt que de le faire de façon imparfaite.
  3. Ainsi que la difficulté à décider. Si tu as du mal avec ça, tu attendras d’être au pied du mur pour  faire un choix. Ce qui te limite ton champs des possibles.

 

Quatre méthodes que j’ai testé pour arrêter de remettre au lendemain

 

 

règle 1_3_51/Apprendre à dissocier ton état émotionnel de la tâche à accomplir.

Cette attitude se traduit quand tu dis “j’ai plein de choses à faire, mais je n’ai envie de rien faire”

Reconnaître donc que tu n’as pas besoin d’être de bonne humeur ou dans ton bon jour pour faire certaines tâches.

Décide donc d’Ignorer comment tu te sens et commence simplement à travailler dessus.

 

2/Divise tes projets en tâche et sous-tâches si nécessaires. Ce qui permet de commencer petit à petit.

 

3/S’arrêter au bon moment. Avant de terminer ta journée de travail, note qu’elle serait la prochaine chose que tu ferais ? Prendre ce temps te donne immédiatement un point de départ pour le lendemain.

 

4/Applique la règle des 1-3-5

 

« Si votre travail consiste à manger une grenouille, mangez-la dès le matin et si votre travail consiste à manger deux grenouilles, mangez la plus grosse en premier. »

 

Partant de ce principe, débuter sa journée par un projet que tu souhaites voir aboutir, ensuite par trois tâches moyennement importantes, puis par cinq petits trucs à faire. 

 

L’essentiel est de poser une brique à la fois jusqu’à l’achèvement de ton projet quelle que soit sa taille.

 

Ces astuces te paraissent peut-être peu de choses, mais tellement efficace pour avancer, alors essaye à ton tour et tu me donneras des nouvelles.

 

 

Quel est l’enjeu de ce comportement sur ton activité ?

 

Céder à cette impulsion de manière répétée contribue à :

  • Une baisse de productivité, donc une entreprise qui ne décolle pas 
  • Rater des occasions d’atteindre tes objectifs
  • Entretenir la culpabilité et la honte et fait baisser ton estime 
  • Mener à la dépression à moyen, long terme

 

 

Que retenir ?

 

Remettre à demain des actions importantes au profit de tâches moindres et cela de manière répétée, constitue une entrave au développement de ton activité.

Sans action de ta part pour arrêter de procrastiner, cela peut nuire à ton bien-être au travail et générer du stress.

Mais rassure-toi, appliquer ces mesures simples, actionnables dès maintenant au quotidien peut te permettre d’avancer.

Dis moi en commentaires, quelle est l’action par laquelle tu souhaites commencer ?

Pour aller plus loin une ressource supplémentaire

 

 

 

Comment gérer ton temps de travail et tes priorités ?

Comment gérer ton temps de travail et tes priorités ?

-Ben alors où est passé mon temps ?
-J’ai du mal à gérer mon temps de travail ?, ou encore
-Ha j’ai l’impression de n’avoir rien fait aujourd’hui ! et pourtant je n’ai pas chômé !
Ces réflexions te sont-elles familières ?
Comment donc gérer ton temps et tes priorités ?

En réalité, un problème de temps est en fait un problème de priorité.

Oui tu as bien lu, apprendre à t’organiser et à agir en fonction de tes priorités, sont des actions sur lesquelles tu peux agir en toute autonomie.
En tant qu’entrepreneur ton rapport au temps est primordial car souvent pleins d’idées de projet, il devient important de prioriser.
Alors comment faire pour différencier l’important de l’urgent ?  La suite dans cet article.

Apprendre à définir ses priorités pour gérer son emploi du temps

J’ai trouvé cette citation de Goethe appropriée pour introduire cette notion de priorité.
‘’Les choses qui importent le plus ne doivent pas être à la merci de celles qui importent le moins’’
Une priorité est une notion individuelle, la mienne différente de la tienne.
  • Appliqué au milieu professionnel, sur quel sujet cherches-tu à devenir le ou la meilleure ?
  • Quel projet souhaites-tu mener à bien ?
  • Quelle expertise as-tu envie de développer ?
Avoir clairement en tête ce que tu veux faire t’aidera à y parvenir.

Je t’entends me dire que ce sont là des choses que tu sais déjà. Cependant ma pratique métier m’a montré que même des gens talentueux avec des projets fascinants ont souvent du mal à savoir pourquoi ils travaillent et ce qu’ils veulent faire.

Alors comment définir une priorité ? Il y de nombreuses pistes de réflexion mais j’aime particulièrement les 5 questions suivantes :
  • Qu’est ce qui compte vraiment dans mon projet ?
  • Qu’est-ce qui me plaît dans ce projet ?
  • Que dois-je arrêter de faire dès demain pour cesser de perdre mon temps ?
  • Que me faut-il pour atteindre cette priorité ?
  • Dois-je acquérir des compétences techniques ?
Une réponse objective et franche à chacune de ces questions te permettra de distinguer ce qui est urgent, d’important.
Pour aller plus loin dans la compréhension de l’urgent par rapport à l’important, c’est que, les affaires urgentes te contraignent à l’action. Elles se révèlent donc faciles à entreprendre mais sont souvent d’une importance minime.
C’est par exemple un projet pour lequel il n’y a plus d’échéance, une crise ou un problème pressant
Tandis que le caractère d’importance est pour sa part lié à nos résultats et exigent de nous plus d’initiative et de proactivité.
Un bon moyen de t’évaluer consiste à te demander si dans l’entreprise tu es le pompier de service ? C’est-à-dire celui ou celle qui éteint les feux ? Même si tu aimes l’action, rester trop longtemps dans cette posture nuit au bien être dans ta relation au travail.

Une autre méthode d’organisation, consiste à savoir dire NON

‘’L’ennemi du mieux est souvent le bien‘’

Rappelle-toi que tu dis toujours non à quelque chose.Si ce n’est pas aux apparentes urgences, c’est probablement aux questions les plus fondamentales.

 

Si donc ces urgences semblent être ton bien, et te laisses emporter par elles. Elles te retiendront souvent de faire le mieux c’est-à-dire ton petit plus.
Personnellement je trouve utile de me consacrer chaque jour à l’aube 1 heure afin de travailler sur mon important. Et ce qu’il pleuve, bruine ou grêle. Ce que je veux dire par là c’est que même si je n’ai pas envie et ben je fais quand même.
Le principal est de travailler un petit bout chaque jour, car ce sont les graines de riz, qui font les sacs de riz.

Mais je te l’accorde savoir dire non, même aimablement est plus facile pour certains que pour d’autres. Car cette capacité est souvent corrélée à la connaissance de tes besoins profonds, valeurs et plus directement à l’estime que tu as de toi-même.

Alors souhaites-tu augmenter ton efficacité au travail ? A toi de jouer maintenant.
A ton stylo et papier pour un moment d’introspection pour identifier tes priorités si ce n’est pas encore fait. Ou alors les réajuster par rapport à ta réalité d’aujourd’hui.
Quand consulter un coach pour entrepreneur ?

Quand consulter un coach pour entrepreneur ?

Quand consulter un coach pour entrepreneur ?

À tout moment de la vie d’une entreprise.

Tendance plus spontanée chez les Anglo-Saxons, y avoir recours en France se fait plus facilement à l’adresse des salariés que du dirigeant.

Pourtant, au nombre des avantages que cela peut te procurer, il y a le fait de gagner en sérénité et de se sentir plus confiant.

Qu’attendre donc d’un coach pour entrepreneur ? Et comment le choisir ? La réponse dans la suite de l’article.

 

 

Un coach pour entrepreneur pour quoi faire ?

Les résultats attendus sont nombreux, mais pour les évaluer, dès le départ le cadre de la relation doit être posé. Plus tes attentes sont claires et précises, mieux tu peux juger du succès de la démarche.

Je me suis cependant aperçue qu’il est nécessaire de creuser pour faire dire à l’entrepreneur sa vraie demande. Elle émerge souvent après plusieurs séances, en fonction de la qualité de la relation et de l’espace qui lui est laissé pour se livrer.

Quoi qu’il en soit, je te propose une liste non exhaustive des résultats que tu peux en attendre. À toi de la compléter.

  • Travailler ton manque de confiance en tes capacités
  • Apprendre à gérer tes émotions, ton temps de travail, déléguer,  trouver ta place de dirigeant dans ton entreprise
  • Mieux vivre un changement imposé
  • Concilier tes obligations professionnelles et personnelles
  • Améliorer ta pratique du management

Pour aller plus loin dans la mise en place d’une procédure de mesure de rentabilité du coaching de dirigeant, clique sur cet article

 

Comment choisir ton coach professionnel ?

qualité relation indispensable pour coaching de qualitéTrois critères font pour moi toute la différence dans le choix d’un coach pour entrepreneur.

  • La qualité de la relation
  • Ses compétences pédagogiques pour expliquer, illustrer. 
  • Et enfin sa capacité à tenir compte de ton unicité.

Acteur de l’autonomie, le rôle du COACH pour entrepreneur est de t’aider à prendre conscience de tes potentialités, ressources, talents, puis à les optimiser, c’est-à-dire les développer.

Pour illustrer cette idée, j’ai trouvé de grandes ressemblances avec les fonctions du coach sportif. 

Revenons sur l’exemple de Gil Reyes entraîneur américain de conditionnement physique. 

Et d’André Agassi, grand joueur de tennis de renommée mondiale. Ce dernier a souhaité à un moment de sa carrière apprendre à contrôler son corps et à devenir plus fort. Il a donc choisi Gil Reyes, pour l’accompagner vers cet objectif.

Ce qui a fait la réussite de cette relation, c’est d’une part la qualité de la relation aussi proche que celle d’un père à son fils. Mais aussi ses fines qualités pédagogiques pour épeler, expliquer, illustrer, enseigner les bases de la mécanique du corps humain, la physique, l’hydraulique et l’architecture de l’anatomie.

Alors sans aller dans une relation aussi fusionnelle que celle d’Agassi et de son entraîneur. La confiance est fondamentale. Une bonne « vibration » entre les deux personnes, sa sensibilité à ton unicité, mais aussi ses compétences pédagogiques.

Que retenir

Devenir un entrepreneur zen : question de choix

IMAGINE ce que pourrait être ta vie si,

TON projet professionnel est MAINTENANT clair, Ta stratégie pour l’atteindre l’est tout autant, Tu as identifié tes atouts et contraintes.

Comment te sens-tu ? 

IMAGINE ce que pourrait être ta vie si, TON projet professionnel est MAINTENANT clair, ta stratégie pour l’atteindre l’est tout autant, tu as identifié tes atouts et contraintes.

Comment te sens-tu ?

Pour me résumer, faire appel au service d’un coach est nécessaire quand tu souhaites amorcer un changement dans ta vie personnelle et/ou professionnelle. Cette démarche a l’avantage de développer la performance et la créativité dans la recherche de tes propres solutions. Ce à partir des ressources personnelles en ta possession.

Je souhaite terminer cet article par un message à ton attention. 

Certaines de mes lectrices me disent de vive voix en apprécier la lecture. Et je vous remercie de votre fidélité.

Cependant, j’ai fait le choix du blog afin de créer un espace de conversation plus intime.

Alors je compte sur toi pour commenter, poser tes questions, partager les émotions ressenties à leur lecture. C’est juste en bas dans la partie  « Commentaires ».

 

 

Les dernières tendances pour gérer ses émotions

Les dernières tendances pour gérer ses émotions

 

Quoique notre société moderne fasse la part belle à l’esprit rationnel au détriment de l’intuition et des émotions. Celles-ci constituent une précieuse source d’information dans tous les aspects de notre vie quotidienne. Mais surtout un ingrédient indispensable à la réussite de nos projets personnels et professionnels. Découvre donc dans cet article une nouvelle approche pour gérer ses émotions

Grant Cardone aujourd’hui fondateur de 5 entreprises, multimillionnaire, auteur de best-sellers, père de 2 enfants, et marié, n’a pourtant pas eu des débuts prometteurs. Il a passé ses 25 premières années fauché, drogué, résidant dans un petit appartement crasseux avec pour toute compagnie son chien. Cependant ses mauvaises fréquentations de l’époque, lui ont valu d’être une fois battu à mort. Méconnaissable même par sa propre mère. Les 75 points de suture hérités à la tête et au visage, laissent encore des cicatrices autour des yeux et de la bouche. Brisé financièrement, émotionnellement, spirituellement et physiquement. Il a eu le courage un jour de demander de l’aide, alors qu’ il était au plus bas.

Souhaites-tu savoir comment s’est faite sa transformation ? Je t’invite à la découvrir plus loin dans cet article.

J’ai choisi d’utiliser cet exemple concret pour montrer à quel point il est dangereux de méconnaître nos émotions et leur fonctionnement.

Sais-tu que tous les comportements de dépendance sont liés à une mauvaise gestion des émotions? Les plus connues sont l’alcool, la drogue, la cigarette, les médicaments. Mais il existe d’autres attitudes compulsives avec la même racine émotionnelle. Ce sont les boulimiques, les dépensiers compulsifs, les joueurs invétérés, les dépendants affectifs, les personnes à sexualité envahissante.

Alors me diras-tu si les enjeux sont si importants ça vaut peut être qu’on s’y intéresse ! Laissons donc se présenter les 4 émotions les plus connues que sont la joie, la tristesse, la colère, et la peur.Ensuite nous éclaircirons la notion de “gérer ses émotions. Qu’est-ce à dire ? Les refouler, les faire taire. Et enfin nous terminerons en découvrant comment en faire nos alliés au service de nos Projets ?

Les émotions les plus connues

Les émotions naissent d’un besoin insatisfait. Elles sont comme des voyants lumineux sur le tableau de bord d’un véhicule, qui nous alertent de tout dysfonctionnement. Laissons donc se présenter chacune d’elle.

LA JOIE

Ressentir la joie c'est respecter ses besoins et sa santé et habiter son corps avec bienveillance
Ressentir la joie de vivre

Pour illustrer cette émotion, j’ai tout naturellement pensé au enfants, qui, les 5 sens en éveil sont à l’affût de toutes les occasions de s’étonner et de se réjouir. Pour retrouver notre capacité à ressentir la joie de vivre, il faut réapprendre à habiter notre corps avec amitié, c’est à dire respecter ses besoins, sa santé et savoir sentir de l’intérieur ce qui lui fait du bien et ce qui lui fait du mal. La première étape consiste donc à réapprendre à RES-PI-RER.  PLus on respire librement, amplement, et plus on retrouve le contact avec les différentes parties de son corps, qui peuvent enfin faire parvenir les informations utiles à son bien-être global. Le corps est très vite reconnaissant et retrouve vitalité et gaieté.

LA TRISTESSE

La tristesse; système d'embrayage pour changer nos vitesse
La tristesse préalable au changement

Emotion souvent redoutée car confondue avec la dépression. La tristesse peut se vivre sans perte d’estime de soi, ni perte de goût de vivre.Elle consiste à se mettre en retrait du monde pour trier ses souvenirs et les archiver. Elle apparaît chaque fois qu’il faut s’adapter à un changement, c’est à dire chaque fois qu’il y a un deuil à faire, petit ou grand. C’est notre système d’embrayage qui permet de changer la vitesse sans casser le moteur.

LA COLERE

La colère garante de notre intégrité et identité
La colère notre accélérateur

Différente de la rage, elle est le garant de notre identité et de notre intégrité. Elle est nécessaire chaque fois qu’il s’agit de protéger notre espace vital et vos valeurs. Agis tôt dès les premiers frémissements d’agacement, ce afin de t’exprimer calmement. Donc pour retrouver ta puissance personnelle, appuie sur ton accélérateur.

LA PEUR

La peur système de freinage
La peur système de freinage et non se transformer en escargot

Très vite détournée de sa fonction première, la peur est une émotion liée au futur. C’est une construction mentale extrêmement sophistiquée, très proche d’un film de cinéma avec un début, une histoire et une fin. La peur est presque un luxe, car c’est souvent extraordinaire de découvrir de quoi nous sommes capables en cas de danger effectif.De quoi nous rassurer sur notre capacité à faire face aux vraies difficultés.La peur est donc notre système de freinage. Elle est là pour nous permettre d’aborder les virages de notre vie avec circonspection, pas pour nous transformer en escargot.

Maintenant que le message véhiculé par nos 4 principales émotions est clair, intéressons-nous à l’expression “gérer ses émotions”.

 

Comment gérer nos émotions ?

Pour comprendre cette notion, illustrons la par le fait de s’empêcher d’aller aux toilettes. La douleur vient du fait de se retenir. Lorsqu’on s’abandonne enfin à ses fonctions organiques, on ressent un soulagement quasi immédiat.De même, retenir nos larmes est terriblement douloureux. Alors que nous abandonner à notre chagrin et sangloter abondamment, suffoquer même, nous procure très vite un apaisement bienfaisant.

Ainsi, beaucoup de gens pensent que gérer ses émotions veut dire les dompter, les contrôler, les refouler et surtout ne plus les ressentir.Alors que cela signifie plutôt les accueillir et tenir compte du message qu’elles véhiculent. Ce qui implique apprendre à les utiliser de façon positive et en faire de puissantes alliées pour piloter sa vie.

“Si vous êtes sérieux dans votre désir de devenir un individu riche, puissant, sophistiqué, en bonne santé, influent, cultivé et unique, tenez un journal. Ne faites pas confiance à votre mémoire. Quand vous écoutez quelque chose de précieux, notez le.Quand vous tombez sur quelque chose d’important, notez-le.”

 

Jim Rohn

Utiliser nos émotions au service de nos Projets

La réussite d’une entreprise dépend de l’évolution de son fondateur c’est à dire de sa capacité à gérer ses émotions.

Revenons sur Grant Cardonne cité en  préambule. Son succès il le droit notamment à une habitude cultivée jusqu’à ce jour, depuis sa sortie du centre de désintoxication. De quoi s’agit-il ?

Matin et soir et chaque fois qu’il a le cafard ou se sent perdu. Il met par écrit ses buts. Son intention en le faisant était de ne pas oublier ce qu’il souhaitait créer dans sa vie. Puis après avoir consigné ses buts il s’est mis en action, a noué des relations, appris, et est resté à l’affût des opportunités

Mettre en mot ses émotions c’est pouvoir décrire les sensations dans le corps, leur intensité, pensées, tendance à l’action. Mais aussi identifier les besoins insatisfaits à leur origine. L’habitude consistant à tenir un journal de bord est donc très utile. Albert Einstein, Charles Darwin, Léonard de Vinci, ainsi que bon nombre de personnalités influentes de l’histoire ont tenu des carnets de bord qui retracent minutieusement leur vie quotidienne, leurs réflexions, leurs émotions et sentiments.

 

Une méthode pour un journal de bord

J’ai trouvé super intéressante l’approche issue du livre Petites habitudes grandes réussites, Onur Karapinar. Elle aborde le journal de bord en 5 étapes :

  • Donne toi du temps. Ecris quelques phrases, au moins 5 minutes par jour. Puis fixe un horaire pour prendre rdv avec toi-même.
  • Ecris spontanément au moins une phrase. Consigne tes pensées. Pour ma part je me limite souvent à deux questions : qu’est-ce que j’ai appris aujourd’hui ? Quel est mon nouvel engagement ?
  • Tiens un livre de croyances. Quels sont tes principes personnels, les livres qui t’on façonné ? Tes citations favorites ? Idées préférées ? Règles pour vivre ? Et projets futurs?
  • Conserve une jarre de bons souvenirs c’est à dire reconnaître au moins un moment précieux d’une journée de sa vie.
  • Voir le verre à moitié plein, car il y a toujours un résultat positif ou une leçon importante dans toutes expériences de vie.

“Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir”

Henri Matisse

Comment retrouver un bon usage de son potentiel émotionnel ?

 

PHASE DIAGNOSTIC

Pour commencer, il est souhaitable de repérer les dérèglements provoqués par votre entourage dans vos ressentis. Demande toi :

  • Quelles émotions t’ont été interdites ?quelles sont celles qui t’ont été autorisées ?
  • Te livres-tu au racket ?(comme les gangster nous avons des armes pour obliger les autres à nous obéir),
  • Y a t-il des élastiques plantés dans ton passé qui amplifient certains de tes ressentis d’aujourd’hui ? (les élastiques sont des sentiments qui entrent en résonance avec des souvenirs anciens)
  • Es-tu un(e) abonné(e) aux cartes de fidélité ? (une intervention anodine déclenche une forte réaction de colère, de peur, de colère car la personne a accumulé)


PHASE ACTIVE

Pour agir et sortir de ces dysfonctionnement émotionnels, il est souhaitable de prendre conscience des émotions que vous interdisez d’éprouver.Et se redonner le droit de ressentir la joie, la tristesse, la colère et la peur sans honte ni culpabilité. Puis apprendre à écouter le message que toutes ces émotions nous transmettent.

  • De quoi ai-je peur ?
  • Comment me protéger ?
  • Qu’est-ce qui a provoqué cette tristesse que je ressens depuis ce matin ?
  • De quoi ou de qui ai-je un deuil à faire ?
  • Ce grondement sourd de colère dans mes veines, quelle intrusion sur mon territoire me signale-t-il ?
  • Où était la limite qui vient d’être dépassée ?comment la remettre en place ?
  •  

Que retenir ?

Nos émotions sont des points lumineux sur notre tableau de bord. Elles nous livrent de précieuses informations sur notre météo intérieure. Ne pas en tenir compte est souvent dangereux et engendre des comportements compulsifs. S’éduquer sur la question des émotions est donc nécessaire. La tenue quotidienne d’un journal de bord, facilite notre introspection afin d’établir dans un premier temps un état des lieu, afin ensuite d’agir.

En raison de l’importance du sujet cet article est le premier d’une série. Alors reste attentif (ve). Et toi comment gères-tu tes émotions ? N’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires. Ne sois pas timide.